Investir en Europe / Investing in Europe  & international influences 

     Immobilier  / Real estate 
SondagesSurvey  
     Culture Interview
 Réseau européen /  European network

Blog

Payer moins d'impôt et défendre le service public et social est possible!

Publié le 16 juin 2016 à 3:45 Comments commentaires (3)

Par effet de synergie et d’efficience avec un meilleur partage des compétences entre Union européenne et Etats-membres, payer moins d’impôt en Europe sans renoncer au modèle d’Etat providence est possible.

Le niveau de prélèvements obligatoires moyen en Union européenne des 28 est de 40,6% du PIB en 2012. En France, il était de 34,1% en 1970 et 47% en 2012. Cette évolution croissante des recettes publiques (impôts et cotisations sociales) est similaire dans tous les pays riches puisque le taux de prélèvements obligatoires des pays de l’OCDE est passé de 25,4% du PIB en 1965 à 38,4% en 2009, mais dans des proportions plus raisonnables qu’en Italie (44,3%), en France (47%), en Belgique (48%), en Autriche (44,8%) pourtant pays surendettés avoisinant les 100% du PIB en termes de dette publique (91,9% du PIB la dette publique moyenne des 19 pays de la zone Euro en 2014, Italie 132,1%, Belgique 106,5%, France 95%, Autriche 84,5%)(8).

La crise a certes accentué les déficits budgétaires et ainsi la dette publique mais les dérives budgétaires sont anciennes (en France depuis 1975 tous les budgets annuels ont été votés en déficits) et les réformes insuffisantes, non adaptées au contexte de mondialisation, globalisation financière, vieillissement de la population, l’ère numérique, croissance des économies émergentes et autres évolutions mettant fin aux concepts de territorialité fermé et de politiques nationales inopérantes.

Lire la suite de l'article dans Investir en Europe n°3...