Investir en Europe / Investing in Europe  & international influences 

     Immobilier  / Real estate 
SondagesSurvey  
     Culture Interview
 Réseau européen /  European network

Blog

La prochaine vague migratoire viendra du Kenya: fermeture du camp de Dadaab 450.000 réfugiés somaliens. Il faut réformer les principes de droit international (non ingérence) car les guerres civiles et leurs atrocités ne cessent d'augmenter

Publié le 9 juillet 2016 à 9:55

Catégories : Actualités

Publier un commentaire

Oups !

Oops, you forgot something.

Oups !

Les mots que vous avez saisis ne correspondent pas au texte affiché. Veuillez réessayer.

3 commentaires

Répondre Henri
à 10:20 le 9 juillet 2016 
Effectivement tant que le problème n'est pas à nos frontière, tous le monde ferme les yeux
Répondre Jane
à 10:28 le 9 juillet 2016 
60 millions de déracinés dans le monde on devrait effectivement réformer le cadre international non adapté au XXIe siècle et se pencher sur de vrais problèmes URGENTS car les situations économiques vont s'aggraver avec celles sécuritaires.
Déjà en France on ne s'en sort pas avec Calais (6.000 réfugiés), on est pas à l'abri des prochains débordements avec les prochaines vagues massives migratoires venant d'Afrique et du Proche Orient.
Répondre Adrien
à 9:46 le 30 juillet 2016 
Je suis d'accord pour une possible ingérence dans un tel cas mais celle-ci devrait être strictement encadré par le droit international. Malheureusement je crois qu'une ingérence clandestine et peu vertueuse de la part des pays occidentaux est a l'oeuvre depuis bien longtemps dans les pays d?Afrique.